Signé Jean Kéhayan !

Publié le par Festival du Livre de la Canebière

 








Marseille entretient une longue histoire de curiosité avec la girafe. C’est qu’elle fit son entrée en Europe en débarquant sur le Vieux Port en 1827, petit présent original et discret expédié à l’attention de Charles X.

Les jeunes inventeurs des bouquinades savaient-ils que le pacha d'Egypte s’était taillé un succès considérable grâce à l’introduction de la Dame au long cou ?

La voilà de retour cette girafe sous le nom de Zarafa et, suprême originalité, elle sera « sculptée » avec des livres !

Il s’agit là d’un des clous de cette première édition appelée à faire de nombreux petits, tant la soif de partage est au coeur de cette manifestation populaire, au beau sens du terme, qui préfigure Marseille-Provence 2013, grâce à l’inventivité et aux mélanges.

Pour une fois, les écrivains descendus de Paris ne vont pas s’asseoir derrière des tables comme au zoo, mais vont se mélanger au public, pour répondre aux mille questions que chacun se pose sur l’écriture, l’édition et la vie.

Il n’est que de feuilleter le programme pour réaliser que les lettres et les mots engendrent des inventions à l’infini…

Rappelons-nous qu’une seule lettre sépare les mots livre et libre ! 


Grâces soient donc rendues aux mille acteurs qui vont, avec le public, faire le succès des Bouquinades 2009.  


Jean Kéhayan, président d'honneur des premières Bouquinades 

 

Commenter cet article

VILLA+MARRAKECH 15/06/2009 18:29

Franchement, c'est du très bon boulot!
bravo! vous avez du mérite de le faire!! bonne journée

Appartement Marrakech

colette 15/06/2009 10:37

Rebonjour, un grand merci à tous les organisateurs de ces moments de joie culturelle. Il faudrait peut-être faire comme à Paris ou Lyon, et le long du Vieux Port, permettre à des "bouquinistes" de venir proposer leurs oeuvres, tout au long de l'année .... Cela mettrait une très bonne ambiance. Amitiés. Colette Paule.

colette 15/06/2009 10:31

Bonjour, heureusement hier après midi je suis arrivée à temps ... car à 15 h, les écrivains et écrivaines, commençaient à "plier boutique" , l'année prochaine, faudra bien nous indiquer les horaires d'ouverture et de fermeture de ce petit festival. Amicalement. Colette Paule.